Comment recruter des collaborateurs adaptés aux besoins de votre société ?


Privilégiez les soft skills lors des recrutement….

Si les diplômes et l’expérience (c’est-à-dire les compétences dures ou « hard skills ») restent les critères de recrutement privilégiés par grand nombre d’entreprises, la notion de soft skills gagne aujourd’hui en importance. Ces compétences douces regroupent des aptitudes personnelles et des qualités pour ainsi dire non académiques : optimisme, caractère volontaire, sens de l’écoute, de la communication, esprit d’équipe ou encore aptitude à la négociation font ainsi partie de ces soft skills qui irradient la vie professionnelle autant que personnelle. Dans le cadre d’un marché de l’emploi de plus en plus marqué par les notions de management bienveillant, de bien-être et de qualité de vie au travail, la présence au sein d’une entreprise de collaborateurs dotés de fortes compétences personnelles est un atout éminemment stratégique. Ces capacités de nature transversales peuvent en effet être mobilisées dans différents types de situations quelque soit le métier et le secteur d’activité. À titre d’exemple les qualités relationnelles, l’autonomie ou la créativité présentent un intérêt certain pour la plupart des sociétés. Alors de la digitalisation des entreprises, celles-ci ont parfaitement compris que les soft skills ne doivent pas être remplacées par des outils numériques ou l’intelligence artificielle : du point de vue de recrutement, savoir cibler les futurs collaborateurs en fonction de leurs compétences personnelles peut contribuer au succès d’une activité.

…pour trouver les collaborateurs qui ressemblent à votre entreprise !

Car en effet le potentiel d’un futur collaborateur volontaire, capable et désireux de se former (si nécessaire de façon autonome) est sans conteste plus porteur qu’un simple ensemble de compétences techniques. Ces dernières peuvent en effet s’acquérir plus facilement que des compétences personnelles qui favorisent en outre l’adaptabilité dans un monde en constante mutation sous l’effet des nouvelles technologies. Ainsi est-il souvent préférable de trouver un collaborateur qui « veut et sait apprendre » ; un dispositif tel que L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) concerne toutes les personnes inscrites à Pôle emploi, auxquels il permet de bénéficier d’une formation pour développer des compétences afin de postuler à une offre d’emploi. L’AFPR permet ainsi aux entreprises de recruter des salariés en fonction des compétences personnelles qui contribueront fortement au capital humain de l’entreprise. Les futurs collaborateurs seront ensuite formés à leur métier (en interne en externe) par un organisme de formation, ce pour une durée de 400 heures maximum. Si les compétences techniques et les diplômes ne peuvent être négligés, les entreprises doivent donc considérer la possibilité de former leurs salariés préalablement au recrutement. L’opportunité d’axer celui-ci sur des aptitudes individuelles souvent précieuses, qui permettront à l’entreprise de bénéficier de collaborateurs véritablement en phase avec son cœur d’activité.